Wicca Podcasts - Godmentica

Wicca Podcasts - Godmentica

Bienvenue dans l'univers de Godmentica !

Mandala Chakras

Des émissions en podcasts sur la Magie, la Sorcellerie, l’univers de la Féerie, l’Esotérique, le Paranormal, les Mystères, etc...

Podcast
En cours de lecture

Débuter en sorcellerie et devenir une sorcière Wicca confirmée ?

Comment_Debuter_en_Sorcellerie.mp3

Comment_Debuter_en_Sorcellerie.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 180 Mo )

Comment débuter en sorcellerie et devenir une sorcière Wicca confirmée ?

Ne devient pas sorcière wicca qui veut. Il ne suffit pas de ressentir l’appel et de lire ensuite quelques bons livres sur la magie. Il s’agit avant tout d’une véritable démarche de vie spirituelle qui, au fil du temps, vous guidera : à la connaissance de soi, à vaincre son Ego, à découvrir le petit jardin secret de la nature, à comprendre la notion du féminin et du masculin sacré, à s’initier aux arts secrets et magiques de la nature, … Et il faut suivre des étapes importantes.

Au début de son initiation, l’apprentie sorcière devra se livrer à une préparation méthodique, pour ensuite entamer un parcours initiatique aux arts de la magie, de la sorcellerie, ainsi qu’au développement des 7 dons. Ceci dans le but d’acquérir les connaissances et l’énergie nécessaire pour la réussite de toute opération magique. Pour cette première phase de préparation, la sorcière va donc se purifier de manière régulière, par des bains magiques d’encens et d’eau, manger une nourriture saine et équilibrée, développer la sagesse en soi, développer ses 7 dons et consacrer beaucoup de temps dans l’étude de son art.

Elle devra également travailler au développement de ses 7 dons. Ceci par l’étude du magnétisme, par le développement de ses chakras et de la Kundalini, en travaillant sur ses énergies par la méditation en pleine nature ou devant un autel dressé à cet effet, …

Pour terminer, la sorcière en initiation devra être très impliquée et motivée. Avoir l’esprit très ouvert, développer sa sagesse et lire de manière continue des bons livres sur la magie. Apprivoiser la pratique de son art, se faire guider pour son initiation par la Déesse, et également, si elle le désire, avec l’aide d’un Mentor.

Il faut savoir que dans l’univers des sorcières il y a souvent beaucoup d’appelées, mais malheureusement que très peu d’élues !

Retrouvez Antinoüs Seranill, Alina de Brocéliande et Mandala Chakras dans cette passionnante émission débat et libre antenne sur thème « Comment Débuter en Sorcellerie… »

*Vous pouvez télécharger ou écouter le replay de l’émission Débat et Libre Antenne ci-dessous…

L’article Débuter en sorcellerie et devenir une sorcière Wicca confirmée ? est apparu en premier sur Wicca Podcasts Godmentica.

Podcast
En cours de lecture

Chronique : Où Va Notre Monde…

Godmentica-Chronique-Ou-Va-Notre-Monde....mp3

Godmentica-Chronique-Ou-Va-Notre-Monde....mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 68 Mo )

Chronique : Où Va Notre Monde…

L’Esprit de Gaïa, du nom de l’ancienne déesse grecque de la Terre, démontre que la Terre et ses systèmes biologiques se comportent comme une énorme entité vivante et unique. Cette entité possède des boucles autorégulatrices qui maintiennent les conditions sur la planète dans des limites favorables à l’évolution et à l’entretien de la vie…

Dans les traditions du néo-paganisme, Gaia est donc l’esprit de la vie sur notre planète. Elle fait partie du tout, c’est à dire l’âme même de la terre. C’est une déesse qui habite la planète, offrant la vie et la nourriture à tous ses enfants.

En plus, dans les civilisations anciennes, Gaïa était vénérée comme mère nourricière et donneuse de vie. Elle porte plusieurs noms, mais pour mieux se connecter et comprendre cette énergie autorégulatrice de vie, nous explorerons les différentes formes sous lesquelles elle apparaît sur Terre.

Chaque culture a sa propre version de la Déesse de la Terre. Les Grecs l’appelaient Gaia, tandis que les Incas la connaissent sous le nom de PachaMama. Dans certains cas, elle est antérieure à l’écriture ; en effet des références anciennes et pré-linguistiques à Gaïa ont été trouvées aux côtés de sanctuaires, de statues et de peintures de la représentation de Gaïa aux quatre coins du globe. Elle est la première déesse, la primitive, la créatrice de toute vie et l’esprit de son héritage est toujours en train de ressusciter auprès des peuples dans les 4 coins du monde.

Les figures paléolithiques de Vénus se répandent également dans toute l’Europe, démontrant un culte à la mère-terre féminine qui nous a été perdu, et malgré les efforts de nombreux historiens, archéologues et artistes, nous commençons à peine à nous souvenir des histoires anciennes de cette déesse…

La stabilité de la vie et sa capacité constante à s’autoréguler et à protéger les créatures de la planète évoquent donc un univers beaucoup plus intelligent qu’on ne l’imaginait auparavant ! La théorie de Gaia a donc enseigné qu’un univers sophistiqué et conscient réglemente ses nombreuses facettes pour protéger et préserver la vie sur la planète, tout comme une mère protège ses propres enfants.

Bien au-delà d’une idéologie réconfortante, nous pouvons trouver des preuves dans les anciennes traditions spirituelles qui tiennent compte de la croyance de la Terre en tant que mère aimante, nourrissant davantage notre relation humaine avec l’esprit de Gaia…

*Vous pouvez télécharger ou écouter le replay de l’émission Godmentica ci-dessous…

L’article Chronique : Où Va Notre Monde… est apparu en premier sur Wicca Podcasts Godmentica.

Podcast
En cours de lecture

Les Dragons

Godmentica-Les-Dragons.mp3

Godmentica-Les-Dragons.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 71 Mo )

Les Dragons

Les dragons sont parmi les créatures mystiques les plus populaires et les plus durables dans l’histoire de notre planète. Les histoires de dragon sont connues dans de nombreuses cultures, que ce soit de l’Amérique à l’Europe ou de l’Inde à la Chine. Ils ont une histoire longue et riche sous de nombreuses formes et continuent de peupler nos grimoires, livres, et séries de télévision.

On ne sait pas grand-chose sur l’origine des histoires de dragons, ni quand elles sont apparues pour la première fois, mais les énormes serpents volants qui ont été décrits au moins dès l’âge par les anciens Grecs et Sumériens nous fait déjà penser à quelques premières descriptions au sujet de cette créature mystérieuses. Pendant une grande partie de l’histoire, les dragons étaient considérés comme ressemblant à n’importe quels autres animaux mythiques, parfois utiles et protecteurs, d’autres fois plus nocifs et dangereux.

Cela a changé lorsque le christianisme s’est répandu à travers le monde, les dragons ont alors pris une interprétation résolument plus sinistre et sont venus symboliser « Satan ». D’ailleurs, à l’époque médiévale, la plupart des gens qui ont entendu parler des dragons les connaissaient surtout de la Bible, et il est probable que la plupart des chrétiens de l’époque croyaient à l’existence des dragons. Après tout, le Léviathan, ce monstre massif décrit en détail dans le livre de Job au chapitre 41, ressemble assez étrangement à un dragon : « Son dos a des rangées de boucliers étroitement scellés ensemble, ils sont si proches les uns des autres qu’aucun air ne peut passer entre eux. Ils sont joints solidement les uns aux autres et ne peuvent en être séparés. Son souffle jette des éclairs de lumière ; ses yeux sont comme les rayons du soleil à l’aube. Des flammes jaillissent de sa bouche et de la fumée s’échappe de ses narines comme d’une marmite bouillonnante sur des roseaux brûlants. Son souffle met le feu au charbon, etc. »

La croyance aux dragons était donc basée non seulement sur les légendes mais aussi parfois sur des preuves beaucoup plus tangibles, ou du moins c’est ce que les gens de l’époque pensaient. Il faut savoir que pendant des millénaires, personne ne savait quoi faire des os géants qui étaient parfois mis à jour dans le monde entier, et les dragons semblaient un choix logique pour les personnes qui à l’époque n’avaient encore aucune connaissance des dinosaures.

Il existe des diversités dans la description des dragons à travers le monde, en effet Bien que la plupart des gens puissent facilement s’imaginer un dragon, les idées et les descriptions des dragons varient considérablement. Certains dragons ont des ailes, d’autres non. Certains dragons peuvent parler ou respirer du feu, d’autres ne le peuvent pas. Certains ne font que quelques mettre de long, d’autres s’étendent sur des kilomètres. Certains dragons vivent dans des palais sous l’océan, tandis que d’autres ne peuvent être trouvés que dans des grottes à l’intérieur des montagnes.

Pour comprendre la présence des dragons à travers le temps, il faut savoir que le mot «dragon» vient de l’ancien mot grec «draconta», qui signifie «contempler» et « protéger », ce qui à laissez suggérer que les grandes bêtes étaient des gardiens des trésors.

Les dragons sont l’un des rares monstres présenté dans la chevalerie principalement comme un adversaire puissant et redoutable à tuer. En effet, vaincre un dragon n’était pas seulement une opportunité de carrière importante pour tout saint, chevalier, ou hobbit ambitieux ; mais selon la légende, c’était aussi un moyen de lever et de commander des armées.

On retiendra que les dragons, sous une forme ou une autre, existent donc depuis des millénaires à travers d’étranges récits initiatiques et qu’ils soient des gardiens ou des protecteurs, il est toujours bon pour les sorciers et les sorcières d’en maitriser leurs énergies…

*Vous pouvez télécharger ou écouter le replay de l’émission Godmentica ci-dessous…

L’article Les Dragons est apparu en premier sur Wicca Podcasts Godmentica.

Podcast
En cours de lecture

Les Mystères de l’Au-delà et de la Réincarnation…

Godmentica-Les-Mysteres-de-lAu-dela.mp3

Godmentica-Les-Mysteres-de-lAu-dela.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 130 Mo )

Les Mystères de l’Au-delà et de la Réincarnation…

La vie naturelle est cyclique, tous comme le jour qui s’estompe dans la nuit et redevient à nouveau le jour au lever du soleil. Une saison cède progressivement la place à la suivante et au fil du temps, de nouvelles générations naissent et les anciennes meurent ; voila ce que nous enseigne le cycle de vie dans la nature…

Parmi les grandes énigmes qui ont toujours intriguées l’intellect des humains, la plus complexe de toutes fait partie de la connaissance de sois et de la nature de l’âme humaine, c’est-à-dire « qu’est ce que l’humain », résumé par les anciens dans cette petite phase assez énigmatique «connait toi, toi-même… »

Même au niveau des innombrables mystères qui ont suscités des nombreuses réflexions dans toutes les différentes cultures et traditions ; un des mystères les plus mystérieux fait partie d’une des grandes énigmes les plus insolubles concernant le mystère de l’âme et de son évolution spirituelle, ceci à travers les enseignements religieux, ainsi qu’a travers principe de l’au-delà et de la réincarnations… En effet, de toutes les théories qui ont été portées par l’homme sur la connaissance de lui-même et également celle concernant l’entité de l’âme, séparée du corps en tant qu’entêtée immortelle, a toujours été la doctrine plus rependue à travers les nombreux enseignements spirituels, ainsi que les cultes religieux.

Les arguments prônant la doctrine d’une âme préexistante et se réincarnant à travers de nombreuses vies ont été très nombreux, et même certains des plus grands penseurs de tous les âges ont essayé de relever le défi de la défendre et de démonter que l’existence d’une âme individuelle et qui en plus existait auparavant semble inévitable. L’âme n’est pas un individu au sens propre du terme, mais plutôt une combinaison de « notions » selon le concept des bouddhistes ; en effet Ils trouvent toujours la préexistence de l’âme absolument nécessaire pour expliquer les doctrines de leurs enseignements.

Quel est le but de la réincarnation ? Comment cela fonctionne-t-il ? Quel est le rôle de l’âme, du libre arbitre, du karma, des âmes sœurs et de Dieu dans ce processus merveilleux et mystérieux qui anime l’évolution spirituelle ? C’est ce genre de questions que je vais essayer d’étudier avec vous dans ce podcast de l’émission Godmentica…

La réincarnation de l’âme est souvent également appelée « transmigration » ou « métempsycose », ce sont les termes qui définissent au mieux selon les experts ce concept du principe de la survivance de l’âme, ou d’un aspect de l’âme, qui a en effet cette faculté de pouvoir évoluer ceci tout en renaissant dans de nouvelles vies.

Selon la religion ou la philosophie, l’âme peut apparaître incarnée chez les humains, les animaux ou les plantes alors qu’à travers ces nombreux cycles, l’âme se fraye un chemin initiatique vers une éventuelle évasion du cycle de naissance, de mort et de renaissance, ceci afin d’évoluer vers un autre état plus spirituel et présenté sous le terme de « transfiguration, ou « d’ascension »…

La plupart des religions qui croient en la réincarnation, la considèrent comme la voie vers la pureté, l’éternité et le salut de l’âme…

*Vous pouvez télécharger ou écouter le replay de l’émission Godmentica ci-dessous…

L’article Les Mystères de l’Au-delà et de la Réincarnation… est apparu en premier sur Wicca Podcasts Godmentica.

Podcast
En cours de lecture

Les Arbres Magiques et Sacrés

Godmentica-Les-Arbres-Magiques-et-Sacres.mp3

Godmentica-Les-Arbres-Magiques-et-Sacres.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 66 Mo )

Les Arbres Magiques et Sacrés

Dans l’univers de la magie, les arbres peuvent être une source d’énergie subtile, d’illumination ou même de guérison. Ils sont aussi un symbole ancestral de Beauté et de Liberté.

De nombreuses traditions conseillent de parler aux arbres, de les toucher, ou de méditer sous leur ombrage. C’est le cas chez les Celtes (magie druidique), chez les bouddhistes taoïstes, chez les Amérindiens…

Et la sagesse nous enseigne ces quelques paroles:

« Il faut porter toute votre attention sur la masse de feuilles vertes des arbres, peut-être même parfois parée de fleurs, de fruits, de graines ou de noix.

Regardez de plus prés une feuille ou un fruit particulier, appréciez leur beauté et leur vitalité.

L’arbre plonge ses racines dans le sol comme des ancres ; appréciez sa force et sa stabilité ; comparables à celles d’une montagne.

Appréciez également sa flexibilité par ses branches qui bougent et se balancent gracieusement dans le vent, ceci le jour et la nuit, comme si elles effectuaient une danse de célébration.

Ouvrez votre conscience à la force, à la beauté et à la magnificence des arbres, et une sensation de bien-être et de force surgira spontanément en vous.

Vous pouvez aussi puiser l’énergie bienfaisante d’un arbre en vous asseyant, immobile, au dessous ou à coté de lui, ou en entourant son tronc de vos bras.

L’arbre par ses racines, est relié au pouvoir de la terre, et par ses feuilles et ses branches aux forces du cosmos. Le tronc est un pont vivant entre les forces solaires du haut et la terre en bas.

Les branches qui se propagent vers l’extérieur représentent la nature qui donne et reçoit.

En silence, demandez à l’arbre de vous laisser faire l’expérience de son énergie. Puis sentez, en touchant doucement le tronc, que vous vous reliez à cette énergie naturelle. Sentez en même temps votre propre énergie s’élever en vous. Reconnaissez les forces bienfaisantes que vous percevez, réjouissez vous de tous les sentiments positifs qui surgissent en vous… »

La Méditation de l’Arbre:

Cette pratique est essentielle pour travailler avec des arbres énergétiques, ce qui vous permettra d’atteindre un état de conscience zen et réceptif, ceci simplement en l’enlacent avec nos bras pour qu’il entre délicatement en contact avec vos chakras, ne faite plus qu’un avec votre arbre magique et profitez de ses effets profonds sur notre bien-être et votre développement spirituel.

Avec une pratique régulière, cette technique de méditation peut être développée davantage pour affiner nos sens et vos dons, ceci afin de devenir plus conscient de la présence spirituelle de l’arbre et de ses qualités énergétiques et cosmo-tellurique.

Essayez de vous mettre à l’aise, le ventre et les chakras en contact intime avec le tronc de l’arbre, et respirez profondément et régulièrement pendant cinq minutes. À chacune de vos respirations, laissez votre conscience corporelle monter dans les branches, en redressant et en étirant légèrement votre corps, et en concentrant votre attention sur les branches et l’air qui se trouvent au-dessus de vous…

À chaque expiration, envoyez votre conscience émotionnelle dans l’arbre. Prenez votre temps, et si votre esprit vagabonde, ramenez simplement votre attention doucement sur ce moment présent.
Utilisez votre imagination et soyez comme l’arbre, c’est-à-dire immobile, fort, avec des racines profondes et la capacité d’atteindre le tout dans le monde tout en restant en connexion avec l’arbre.

Un puissant allié spirituel:

Avec de la patience et de la pratique, la médiation de l’arbre peut vous aider à prendre conscience de la présence spirituelle de l’arbre, de son sentiment particulier et même de sa personnalité.

Vous pouvez ressentir des picotements de chaleur au niveau de vos chakras, ceci lorsque vous entrez dans le champ d’énergie de l’arbre, et vous pouvez même avoir des changements d’émotion ou la visualisation d’images fugaces traverser votre esprit. Ce sont des chemins connus des anciens et par lesquels les esprits des arbres peuvent communiquer avec les humains.

Dans certains cas, les esprits des arbres peuvent apparaître comme des êtres humanoïdes, c’est à dire que l’esprit de l’arbre peut prendre n’importe quelle forme, et l’image qui le représentera peut prendre toutes les formes de communications, alors permettez-vous d’aborder cela intuitivement, en pensant mythiquement et émotionnellement au contact intime de votre esprit avec celui de l’arbre, plutôt que d’essayer d’appliquer votre « logique rationnelle» à cet ensemble informel de communication et de symbolisme. Et pour terminer, faites des offrandes à l’arbre, comme par exemple des bénédictions d’eau de source, familière et élémentaire, etc.

« La terre est notre amante. Nous en sommes passionnément amoureuses et sommes reconnaissantes tous les jours pour cette relation. Nous faisons l’amour avec la terre. Nous enlaçons sans honte les arbres, massons la terre avec nos pieds et parlons intimement aux plantes… »

*Vous pouvez télécharger ou écouter le replay de l’émission Godmentica ci-dessous…

L’article Les Arbres Magiques et Sacrés est apparu en premier sur Wicca Podcasts Godmentica.